Emailing comment faire ?

with Pas de commentaire
Efficace et peu coûteux, l’e-mail marketing a la côte auprès des sociétés adeptes du marketing direct mais pas seulement (opération de communication, S.A.V…).
Rapide et peu coûteux, ce support cumule de nombreux avantages et séduit de plus en plus les PME, PMI.
Mais pour l’utiliser à bon escient, encore faut-il en connaître le mode de fonctionnement et les pièges à éviter.

Avantages

  • Un ciblage précis

La constitution de votre base de données est l’étape préalable indispensable à l’envoi d’un e-mailing. En qualifiant au mieux vos données clients, vous pourrez sélectionner vos cibles à l’aide de critères très fins et bien souvent inexistants dans les bases de données traditionnelles. Ce ciblage précis vous permet de maximiser l’efficacité de votre campagne en touchant uniquement un public correspondant au profil type que vous recherchez.

Mais attention : Le taux de déperdition d’un fichier d’e-mails est de 5% par mois, contre environ 20 %par an pour un fichier traditionnel. Il vous faudra donc veiller à le tenir à jour en permanence.

 

  • Personnalisation des messages

Afin d’augmenter l’impact de votre message, il est préférable de personnaliser votre texte sur un maximum de champs. L’insertion des champs de personnalisation peut se faire aussi bien dans l’objet que dans le contenu du message. C’est l’un des principaux avantages de l’e-mailing par rapport au papier (dont la personnalisation engendre des surcoûts sans commune mesure). Cette technique de marketing direct, fortement utilisée par les vépécistes, apporte à votre message un caractère moins “commercial”. Elle nécessite toutefois des moyens plus importants.

 

  • Réactivité forte

Après l’envoi de votre campagne d’e-mailing, vous allez constater très rapidement la réactivité des internautes. Alors  que pour une opération traditionnelle de mailing postal, il vous faudra entre 2 et 3 semaines pour mesurer les premiers retours, une campagne d’e-mailing générera près de 80% des retours en 3 jours.

 

  • Coûts attractifs

Le faible coût de la réalisation d’une campagne d’e-mailing est un avantage indéniable.

En effet, comparé aux autres supports utilisés pour les opérations de marketing direct, l’e-mailing revient moins cher  qu’une  opération  de publipostage. Il s’agit donc d’un outil abordable pour tous les types de structure (TPE, PME, PMI, artisans …)

 

  • Taux de retour élevé
L’e-mailing bénéficie de retours très élevés par rapport aux autres supports de marketing direct
Taux de retours selon les supports (source Impact Net)

 

Support utilisé
Taux de retour
E-mailing
5% à 15%
Mailing postal
0,5% à 3%
Fax-mailing
0,5% à 3%
Bannières
0,35%

 

  • Mesurabilité  des campagnes

L’un des points forts de l’e-mailing, est la mesurabilité des différentes actions de l’internaute.

Alors que sur d’autres supports, seules quelques informations sont disponibles, avec l’e-mailing, vous pouvez connaître très rapidement les indicateurs suivants

  • nombre d’e-mails envoyés
  • nombre d’e-mails non aboutis
  • nombre d’e-mails reçus
  • nombre d’e-mails ouverts
  • nombre de forward (renvoi du message à un proche)
  • nombre de clic
  • nombre de désinscriptions

 

  • Formats multiples

L’e-mail permet d’envoyer des messages  sous  des  formats  multiples  (Texte, HTML, FLASH, SON, VIDEO).

Votre message peut simplement être envoyé au format texte, mais un format multimédia sera beaucoup plus percutant et convivial. Toutefois, nous vous conseillons de travailler en HTML.

De plus, faîtes attention au temps de téléchargement.

Ne vous ruez pas sur les nouvelles applications, votre cible ne dispose peut être pas du programme ou plug-in nécessaire pour ouvrir votre message.

 

Testez vos messages

Afin de valider l’efficacité de votre message, il est recommandé de réaliser des campagnes tests.

Cela vous assure de la compatibilité de votre mail avec les différents navigateurs (Internet Explorer,  Netscape…).  Mais  surtout,  vous permet de vérifier la pertinence de l’objet, du contenu, du design, de l’offre promotionnelle, etc.

Ces tests sont peu onéreux et vous permettront d’optimiser vos futures campagnes.

« Bouche à e-mail » ou marketing viral

Le bouche à e-mail .., plus communément appelé marketing viral, est d’une efficacité redoutable sur internet. En effet, les internautes jouent souvent un rôle de prescripteur auprès de leurs amis, en renvoyant les offres qu’ils ont appréciées. L’impact de cet e-mail renvoyé (forwardé) est, du fait de cette caution, plus fort et donc entraînera des retours positifs plus importants.

Même si cet effet “boule de neige” n’est pas directement maîtrisable, vous avez la possibilité de le déclencher en mettant en place des campagnes de marketing viral “actives”. Il vous est ainsi possible de réaliser un message qui incitera l’internaute, par le biais d’un parrainage, à forwarder le plus possible ce message à ses amis.

Bien sûr, il faut que l’e-mail apporte un gain à l’internaute. Ce gain n’est pas obligatoirement un cadeau, il peut également s’agir d’un jeu, d’une information ou de tout autre élément susceptible de générer un parrainage.

 

Consultez nous pour savoir comment lancer une campagne de marketing…

 

Attention:

Pour protéger les internautes du spam, la loi a modifié les règles de prospection en octobre 2003.
Vous ne pouvez plus utiliser vos fichiers d’adresses comme vous le voulez.
La cause en est l’article 12 du projet de loi destiné à protéger les internautes des e-mails commerciaux non désirés (spams). Transposition d’une directive européenne, cet article impose l’autorisation préalable à la prospection des personnes physiques, ou règle de l’opt-in pur à partir du 31 octobre 2003.

Depuis cette date, les entreprises doivent donc avoir recueilli le consentement préalable des personnes prospectées, avant de leur envoyer une information commerciale par mail.

L’opt-in strict devient la règle. Le prospect devra manifester librement sa volonté en cochant une case d’acceptation. Le texte d’acceptation et la case à cocher doivent apparaître dans un endroit dédié et visible. Et non en tout petit, au bas d’un contrat d’adhésion.

Si l’entreprise propose une newsletter, le désabonnement doit être simple et proposé à chaque envoi.

 

Les 7 principaux coûts d’une campagne d’e-mailing

Création du mail

  • Location de la plate-forme d’envoi
  • Hébergement des données
  • Développement des mails selon les formats
  • Envoi dans les différents formats
  • Analyse de la campagne

Source Bepup.com